EDF Energies va-t-il supprimer 200 emplois dans le Biterrois ?

Par |
beziers-herault-france

Actualisation au 19 mars 2018. L'Agglomération Béziers Méditerranée et la Ville de Béziers s'interrogent sur l'avenir de quelque 200 emplois promis à une délocalisation vers Montpellier. Dans une lettre ouverte, le président de l'agglomération biterroise demande au président de la métropole montpelliéraine de "refuser officiellement et publiquement" l'implantation du nouveau site d'EDF Energies sur son territoire. Philippe Saurel a répondu dans la presse locale en invitant l'agglo de Béziers a rejoindre la future association de développement économique en préfiguration sur l'Hérault Est.

Mise à jour au 19 mars 2018. dans la presse locale, Philippe a apporté sa réponse à la demande de l’agglomération biterroise, en l’invitant à participer à la future association de développement économique en préfiguration sur l’Hérault Est dont l’une des vocations serait notamment la juste répartition des emplois sur le territoire préfiguré de Sète-Agde à l’étang de l’Or.


Mise à jour au 17 mars 2018. Frédéric Lacas, président de l’Agglo Béziers Méditerranée, a adressé une lettre ouverte à Philippe Saurel, président de la Métropole, à propos des 200 emplois menacés par la volonté d’EDF Energies nouvelles de délocaliser les sites de Colombiers et Béziers à Montpellier. Le président biterrois demande au président de la métropole montpelliéraine de « refuser officiellement et publiquement » l’implantation du nouveau site d’EDF Energies sur son territoire.


15 mars 2018. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ; Kléber Mesquida, président du Conseil départemental de l’Hérault ; Frédéric Lacas, président de l’Agglomération de Béziers et maire de Sérignan ; Robert Ménard, maire de Béziers ; Emmanuelle Ménard, députée ; et Alain Caralp, président de La Domitienne et maire de Colombiers, dans différents communiqués, s’alarment et expriment leurs vives inquiétudes à la suite de l’annonce faite par EDF Energies Nouvelles de regrouper les 200 salariés des sites de Colombiers et Béziers sur le Montpelliérain, au détriment du territoire biterrois.

Appel à la responsabilité

 » Nous regrettons profondément que cette annonce n’ait fait l’objet d’aucun dialogue ni d’aucune concertation en amont avec les élus concernés. Le projet d’implantation d’EDF EN sur le territoire biterrois, décidé en 2008, avait jusqu’ici été fondé sur un dialogue efficace, qui a notamment permis à l’entreprise de développer son activité de manière pérenne. Cette annonce, prise de façon unilatérale, résonne tristement en cette dixième année d’activité du site. Elle doit être discutée (…) C’est pourquoi nous appelons EDF EN à la responsabilité » indiquent notamment Carole Delga, Kléber Mesquida et Frédéric Lacas… « Nous souhaitons que naisse un dialogue constructif entre élus, direction et membres du personnel. Notre volonté à travers cette démarche commune est simple : garantir le maintien des emplois sur le territoire biterrois, tout en participant à la concrétisation du projet d’EDF EN. Des solutions existent, nous saurons les trouver ensemble » ont indiqué les élus.

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité