Le squat de la Figuières (Rieussec – Béziers) évacué

Par |

Ce 24 octobre 2017, le squat du Domaine de la Figuières à Rieussec près de Béziers, a été évacué par les forces de l'ordre. Il abritait une quinzaine de personnes.

Depuis le mois de septembre 2016, un groupe de squatteurs occupait sans droit ni titre le domaine de la Figuières, situé sur la commune de Rieussec, dans l’Hérault. Devant le refus des occupants de quitter les lieux, le concours de la force publique a été accordé. L’opération s’est déroulée ce mardi 24 octobre 2017, avec l’appui de la compagnie de la gendarmerie nationale de Béziers et le renfort d’un escadron venant de Nîmes.

Squat de bâtiments et de terres

Selon la préfecture, constitué d’une vingtaine de personnes soutenues par des structures associatives locales, les squatteurs se revendiquent du « Collectif du Domaine de la Figuières » et se sont répartis dans les différents bâtiments et sur les terres avoisinantes avec quelques animaux domestiques. Le propriétaire a tenté à plusieurs reprises, pendant plus de neuf mois, de les convaincre de quitter les lieux, en vain. Il souhaite reprendre possession du domaine pour pouvoir le vendre à un acquéreur prêt à y développer un projet économique. Aussi, devant la persistance du refus de quitter les lieux, le propriétaire a saisi le juge des référés du tribunal d’instance de Béziers en mai 2017. Par ordonnance de référé du 19 septembre 2017, le juge a ordonné aux squatteurs de quitter les lieux dans le délai d’un mois à compter de la signification de l’acte, ce qui a été fait par voie d’huissier le 21 septembre 2017.

Reçus par le sous-préfet de Béziers

Les squatteurs ayant maintenu leur refus de quitter les lieux à l’issue du délai imparti par le juge, le sous-préfet de Béziers a été requis par l’huissier en charge de l’exécution de la décision de justice aux fins d’accord du concours de la force publique, pour permettre l’évacuation des lieux. L’huissier a fait une ultime tentative le lundi 23 octobre 2017. Le sous-préfet de Béziers a ainsi reçu, à leur demande, le lundi 23 octobre à 17h, une délégation représentante du groupe de squatteurs à la sous-préfecture, pour obtenir un départ volontaire. Devant le refus des occupants, le concours de la force publique a été accordé. L’opération s’est déroulée ce mardi 24 octobre 2017. Une quinzaine de personnes ont été évacuées.

Toujours selon la préfecture, l’opération s’est déroulée dans le respect du droit et a permis au propriétaire de reprendre possession de son domaine. Le sous-préfet « déplore qu’il ait été nécessaire de déployer de tels moyens, qui ont un coût important pour le contribuable au seul motif qu’un groupe d’individus ne respectent pas les lois de la République ».

Source Préfecture 34

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité