Capat : un collectif antipollution créé dans l’agglomération toulousaine

Par |

Le Collectif Anti-Pollution de l’Agglomération Toulousaine (Capat) est né de la volonté d’une vingtaine de comités de quartiers, d’associations et de citoyens de l’agglomération toulousaine (voir liste ci-après) de se regrouper pour agir ensemble contre la pollution de l’air.

Une charte de fonctionnement, via un texte fondateur, fixe 3 objectifs aux actions menées par le collectif : informer la population de l’agglomération toulousaine sur la réalité de la pollution atmosphérique et son impact sur la santé, notamment au travers des comités de quartier ; agir auprès des pouvoirs publics sur des actions concrètes de réduction de la pollution ; et soutenir ou lancer si nécessaire des actions en justice pour que soient respectées les normes sur la qualité de l’air. Le CAPAT a aussi décidé de se doter, à titre indicatif, d’un réseau indépendant de capteurs alimentant la base de données Luftdaten de Stuttgart (https://luftdaten.info/fr) à côté du réseau officiel d’Atmo Occitanie. Selon le Capat, on recense 2.800 décès anticipés par an en Occitanie à cause de milliers de pathologies respiratoires (bronchites chroniques, asthme, cancers pulmonaires) ainsi que des maladies cardiovasculaires et neurologiques.

En 2016, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les autorités publiques en France ont fait état de 48.000 décès anticipés par an. Un rapport du Sénat de 2015 a évalué le coût à 100 milliards d’euros par an. Le 12 mars 2018, l’institut allemand Max-Planck de chimie a publié des chiffres plus alarmants encore de 659.000 décès prématurés en Europe, ce qui, rapporté à la France, serait de 67.000 décès prématurés imputables à la mauvaise qualité de l’air. À ce jour, Atmo estime que, pour l’agglomération toulousaine, entre 6.200 et 12.600 personnes sont concernées par des dépassements des valeurs limites pour le dioxyde d’azote par rapport aux normes européennes. Pour la Ville Rose, il s’agit de dépassements en dioxyde d’azote générés par les transports à presque 80 %.

Quelles mesures, quelles politiques pour limiter une pollution dangereuse ?
Les pouvoirs publics ont rédigé plusieurs plans pour l’agglomération toulousaine visant à une diminution de la pollution dans les années à venir :
– Plan de protection de l’atmosphère (PPA) 2016-2020 du 24 mars 2016 concernant l’agglomération toulousaine,
– Une « Feuille de route » du préfet de la région Occitanie transmise à la Commission européenne le 15 mars 2018 comportant des mesures d’urgence,
– Toulouse-Métropole a adopté son « Plan Climat Air Energie Territoires » en 2018 avec un volet concernant la pollution de l’air, contenant essentiellement des actions du Plan de protection de l’atmosphère.
Selon le CAPAT : « ces plans ont paru insuffisants à la Commission européenne qui a estimé que les mesures envisagées ne sont pas de nature à apporter des solutions satisfaisantes, que la France ne respecte pas les normes européennes pour la réduction de la pollution de l’air sur 26 zones de son territoire (dont Toulouse) et pour cette raison a traduit la France devant la Cour de Justice européenne ».


Liste des associations participant aux réunions du Capat :
Comité de quartier Croix de Pierre, Comité de quartier Fontaine Lestang Arènes, Comité de quartier Pont des Demoiselles, 2 Pieds 2 Roues (2P2R), CPIE Terres Toulousaines, Comité de quartier Saint-Michel, Union des Comités de Quartier (UCQ), Comité de quartier de Rangueil – Sauzelong, Bien Vivre à Saint-Aubin (BVSA), Projet NanoEnvie (OMP-GET), Association Chalets-Roquelaine, Comité de quartier Papus–Tabar–Bordelongue, Collectif Contre les Nuisances Aériennes de l’Agglomération Toulousaine (CCNAAT), Quartier Pradettes, Le Busca-Notre Quartier, Comité de Quartier Sept-Deniers, Comité de Quartier Lalande, Lauragais en Transition, Compans–ARCABBE, Comité de Quartier de la Terrasse, Comité de Quartier Ormeau – Montaudran.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité