Centres-villes : le transport urbain de marchandises s’invite enfin dans les politiques publiques

Par |

Le transport urbain de marchandises devient un enjeu de politique publique. Avec l’explosion du e-commerce, les élus locaux ne peuvent plus éluder la problématique de la logistique dite « du dernier kilomètre ». Des initiatives privées émergent.

Par Hubert VIALATTE

• Cet article fait suite au débat organisé dans le cadre des Assises nationales du Centre-ville à Pau (3 et 4 juillet 2019 – Lire notre compte rendu).
• Un premier article sur ce thème abordait le retour des halles en centre-ville (voir notre édition 3268-3269).


« La logistique urbaine est souvent la dernière roue du carrosse dans les politiques d’aménagement, les élus s’étant focalisés pendant des décennies sur les mobilités de personnes », observent Thibault Prévost, chargé de mission du programme Marchandises en ville au ministère de la Transition écologique, et Danièle Patier, chercheuse au Laet (Laboratoire aménagement économie transports, CNRS, Lyon). En clair : les cartons, palettes et colis ne votent pas. Urban Log, le jeu (très sérieux) mis en place par Mathieu Gardrat, ingénieur au Laet, est à ce titre édifiant. Les joueurs incarnent chacun…


Article réservé à nos abonnés


 

 

 

 

Pas encore abonné ? Abonnez-vous en ligne ICI, 

 

Nos articles DECIDEURS

 

 

 

 

 

 

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité