Colloque : « Méditerranée, le cap de la qualité retrouvée » à Marseille le 4 juillet

Par |
agence-de-l-eau-rhone-mediterranee-corse

En décembre 1975, le commandant Cousteau annonçait la mort de la Méditerranée dans les vingt ans à venir. Aujourd’hui, la Méditerranée est bien vivante et son état de santé s’améliore. L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse organise un colloque consacré à la reconquête de la Méditerranée le jeudi 4 juillet dans l'hémicyle du Pharo à Marseille.

Protéger les sites de mouillages en mer

Ce constat est à mettre au crédit des collectivités littorales, toujours plus nombreuses à s’investir, comme Toulon, Nice ou Marseille. Elles ont considérablement réduit les apports de polluants à la mer. Idem pour Agde, qui gère les mouillages au large de ses côtes afin de ne pas abîmer l’herbier de Posidonie.

Programme « Sauvons l’eau »

A leurs côtés, l’agence de l’eau fait de la préservation de la Méditerranée une priorité. Avec son nouveau programme « Sauvons l’eau », elle renforce son action sur les nouveaux enjeux de pollution, comme la gestion des eaux pluviales ou les contaminants émergents et sur la préservation et la restauration de la biodiversité marine. En ligne de mire, l’urgence climatique, qui impacte fortement le littoral et la mer.

L’agence de l’eau invite les élus et techniciens des collectivités, les structures de gestion de la zone littorale, les représentants de l’Etat, du monde économique… à s’informer et échanger sur l’état de santé et le devenir de la Méditerranée.


A propos de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

L’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat sous tutelle du ministère de l’Environnement, dédié à la protection de l’eau. Elle perçoit l’impôt sur l’eau payé par tous les usagers : ménages, collectivités, industriels, agriculteurs… Chaque euro collecté est réinvesti auprès des collectivités, industriels, agriculteurs et associations qui agissent pour améliorer la qualité de l’eau et des milieux aquatiques : fiabiliser les systèmes d’assainissement, économiser et partager l’eau, reconquérir la qualité des eaux brutes des captages prioritaires dégradés par les pollutions diffuses (pesticides et nitrates) et préserver les ressources stratégiques pour l’eau potable, restaurer le fonctionnement naturel des rivières, préserver et restaurer les zones humides dégradées ou menacées et la biodiversité, réduire les rejets de produits toxiques. L’agence de l’eau agit dans le cadre d’un programme d’intervention 2019-2024 qui fixe les grandes priorités d’action pour six ans. L’agence dispose d’un budget annuel d’environ 440 M€ et emploie 350 personnes.


Informations pratiques

Hémicycle du Pharo – 58 boulevard Charles Livon – 13007 Marseille.

Programme et inscriptions en ligne avant le 27 juin 2019.


A lire

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité