Actu Eco Hérault, 24 mai : Deinove et Morphocem, Arkolia Energies, easyJet, Lutte pour la nature, Université, Repar’stores

Par |
actualite-economie-herault-occitanie-economie-herault

Dans l'actu économique de l'Hérault Juridique ce jeudi 24 mai 2018 : Deinove veut acquérir la société autrichienne Morphocem.
Vente d’un parc éolien de 33 MW par Arkolia Energies. easyJet à Montpellier : 10 ans, 1,4 million de passagers et Berlin dès août prochain. Etat, Parquets et Etablissements publics renforcent la lutte contre les atteintes à la nature. Repar'stores à nouveau récompensé. L’Université Montpellier, 5e du classement Leiden 2018.

Deinove veut acquérir la société autrichienne Morphocem

DEINOVE (Euronext Growth Paris : ALDEI), société de biotechnologie qui découvre, développe et produit des composés à haute valeur ajoutée à partir de bactéries rares, annonce les résultats de son Assemblée générale annuelle ordinaire et extraordinaire du 23 mai 2018. Les actionnaires ont approuvé l’acquisition de l’acquisition de la société autrichienne BIOVERTIS AG détenant elle-même l’intégralité du capital de la société allemande Morphochem AG für kombinatorische Chemie (« Morphocem ») ; ceci par émission d’actions nouvelles. Morphocem a développé le composé antibiotique MCB3837, aujourd’hui en phase clinique et visant le traitement des infections gastro-intestinales sévères causées par Clostridium difficile, un pathogène classé prioritaire notamment par l’OMS. Cette acquisition permet également l’entrée au capital de DEINOVE de l’un des principaux acteurs européens du capital-risque dans le secteur des sciences de la vie, TVM Capital, qui soutiendra DEINOVE dans ses prochaines étapes de développement.

Les Infections à Clostridium difficile (ICD) sévères voient 40% des patients atteints par des formes sévères, avec des taux de mortalité qui peuvent atteindre jusqu’à 50%. Sur les 20 dernières années, les ICD ont eu tendance à fortement progresser en incidence et en sévérité, notamment du fait du développement de nouvelles souches hyper virulentes et pour certaines, résistantes aux antibiotiques existants. Le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies a récemment identifié le CDI comme l’une des premières causes d’infections associées aux soins, devant même la MRSA. En 2011, environ un demi-million d’américains ont été infectés et plus de 29 000 patients sont décédés dans les 30 jours suivant le diagnostic. La prise en charge des ICD représente un réel défi thérapeutique.


Vente d’un parc éolien de 33 MW par Arkolia Energies

Arkolia Energies (basé à Mudaison) et Velocita Energies filiale d’Envision viennent de conclure la vente d’un parc éolien de 33 MW en Franche-Comté. L’opérateur multi-énergies installé dans le département de l’Hérault vient en effet de finaliser le rachat à Velocita et Envision d’un parc éolien (Crosey-Le-Grand, Vellerot-lès-Belvoir et Rahon situé dans le Doubs), en partie en service, avec une extension à construire en 2018-2019, pour un total de 33,28 MW. Cette opération de rachat auprès de Velocita, filiale d’Envision, permet de créer un partenariat international pérenne entre les 2 sociétés et cela grâce au financement InfraGreen III de RGreen Invest. les dates clés de ce nouveau virage pour les équipes de la PME héraultaise :

  • Début 2018 : construction d’un parc de 6 MWc à Ormoy (28) pour mise en service 4T2018,
  • Fin mars 2018 : rachat d’un parc éolien, en Franche-Comté, de 33,28 MWc dont 13,9 MWc déjà en exploitation depuis fin 2015 et 19,3 MWc à construire d’ici fin 2018,
  • Objectif 2022 : atteindre les 100 MW en exploitation en France Métropolitaine. Dans le cadre de son plan stratégique 2018 – 2022, Arkolia Energies enrichit son portefeuille éolien afin de doubler ses capacités de production. L’objectif étant de dépasser les 100 MW en exploitation d’ici 2022. Pour ce faire, les équipes « Grands Projets » de la société développent un portefeuille de près de 260 MW dont 75 MW autorisés et le reste en cours d’autorisation avec du foncier sécurisé un peu partout en France. Cette opération, et avec le démarrage de son 1er chantier éolien à Ormoy (28) de 6 MW, permettra de porter le parc en exploitation à 40 MW d’ici la fin d’année.

easyJet à Montpellier : 10 ans, 1,4 million de passagers et Berlin dès août prochain

La compagnie aérienne célèbre sa 10e année à l’aéroport de Montpellier depuis le premier vol en direction de Londres-Gatwick qui décolla le 2 mai 2008.  Depuis ce lancement, plus de 1,4 millions de passagers ont été transportés depuis et vers Bâle-Mulhouse (ouvert en 2014), Londres-Luton (lancé en 2009) et Londres-Gatwick (depuis 2008), dont 210,000 ces 12 derniers mois marquant l’année la plus active depuis le début des opérations. La seule ligne de Londres-Gatwick totalise 80% des passagers transportés ces 12 derniers mois, et 68% des passagers de cette ligne viennent découvrir la région, faisant de Montpellier le point d’entrée vers le littoral, la Camargue, les Gorges de l’Hérault, les Cévennes et même les Pyrénées. En France, easyJet a transporté plus de 18 millions de passagers l’année passée, faisant de la compagnie orange le deuxième transporteur le plus important dans l’hexagone. Ouverture de la ligne Berlin-Montpellier en août. Berlin, centre cosmopolite de créativité, d’art et d’architecture, s’offrira également aux montpelliérains dès le mois d’août, totalisant désormais 4 lignes depuis Montpellier, faisant d’easyJet la 3e compagnie en nombre de sièges offerts avec plus de 24 vols opérés chaque semaine durant la saison été. Il s’agit d’un vol direct en desserte de et vers Berlin-Tegel trois fois par semaine (les mardis, jeudis et samedis) opérationnel à compter du 4 août et jusqu’au 27 octobre. Reginald Otten est le directeur-adjoint France d’easyJet.


Etat, Parquets et Etablissements publics renforcent la lutte contre les atteintes à la nature

A l’occasion de la fête de la nature, la direction départementale des territoires et de la Mer de l’Hérault (DDTM 34) organise au Domaine de Bayssan à Béziers, un séminaire regroupant l’ensemble des polices de la nature des services de l’Etat, des Etablissements publics, des gestionnaire d’espaces naturels et pour la première fois en associant celles des collectivités. Ce séminaire a pour objectif une meilleure coordination et complémentarité sur le terrain des services de contrôle. Ainsi, ce jeudi 24 mai 2018,, à l’occasion de ce Séminaire Police de la Nature, 2 signatures vont concrétiser la volonté pour un engagement plus efficace de la préservation de la nature.

– Le préfet de l’Héraut et les procureurs de Montpellier et de Béziers signent le plan départemental unique de contrôle pour la période 2018-2020 fixant les orientations et les priorités pour permettre  une coordination efficaces des services.

– Le Préfet de l’Hérault, les procureurs de Montpellier et de Béziers, l’Agence française de la biodiversité (AFB) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONSFS) signent un protocole d’accord pour renforcer l’efficacité et la coordination des réponses en cas d’atteinte à l’environnement.

Pour rappel, avec 30% de son territoire couvert par des zones Natura 2000, l’Hérault est le 3e département français en terme de richesses d’habitats favorables à la biodiversité. Le département se caractérise par une nature variée, de nombreuses espèces végétales et animales protégées mais aussi une biodiversité ordinaire riche. La préservation et la sauvegarde de ce patrimoine naturel remarquable constitue donc pour l’Etat, un enjeu majeur à l’heure où se multiplient les alertes qui pèsent sur l’environnement. Au delà, c’est l’ensemble de la nature qui doit être protégée par « une politique de contrôle efficace mais aussi et surtout par un appel à la responsabilité de chacun » indique la préfecture.


Repar’stores à nouveau récompensé

Pour la cinquième édition du Grand Prix des Entreprises de Croissance, Repar’stores (Frontignan, 34) reçoit le prix dans la catégorie services. Repar’stores, leader sur le marché de la réparation et modernisation de stores et de volets roulants, s’est vu une nouvelle fois récompenser en recevant le prix dans la catégorie « Entreprise de services entre 5 à 20 millions d’euros de chiffre d’affaires ».


L’UM, 5e du classement Leiden 2018

Depuis 2007, le centre d’études sur les sciences et les technologies (CWTS) de l’université de Leiden (Pays-Bas) développe un classement des universités basé uniquement sur des indicateurs bibliométriques. Selon le classement 2018 de Leiden basé sur les publications scientifiques 2013-2016, l’Université de Montpellier se positionne au 5e rang national et au 237e rang mondial. L’UM progresse de 48 places par rapport au classement Leiden 2017. C’est la plus forte progression parmi les universités françaises. (Voir les résultats du classement de Leiden). Pour rappel, en avril 2018, le palmarès Reuters des 100 universités européennes les plus innovantes, avait classé l’UM à la 16e place européenne et à la première place nationale avant l’Université Pierre et Marie Curie, l’Université Paris-Descartes, l’Université Paris-Sud….


 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité