Département de l’Hérault : le budget primitif 2017 (1,393 milliard d’euros) a été voté

Par |
bp-2017-departement-herault
Kléber Mesquida, président du Département de l'Hérault © Olivier Mas

Le budget primitif 2017, d’un montant de près de 1,4 milliard d'euros, a été voté mercredi 15 mars 2017 par l’assemblée départementale. Le budget investissement atteint 199 millions d’euros (dont 18 M€ pour le déploiement du Très Haut Débit). La part départementale de la taxe foncière enregistre une augmentation de 0,7 %, ce qui générera 2,2 M€ de recettes supplémentaires. Le montant total de la taxe foncière perçue par le Département devrait atteindre 300,3 M€, soit 24,7% des recettes globales du Département.

budget-herault-2017
Source CD34 Mars 2017

BP-herault-2017

BP 2017, quelques chiffres

Taux d’imposition départemental pour le foncier bâti : une augmentation de + 0, 7 % (inférieure à celle du taux d’inflation) est votée pour ce BP 2017. Au global, la taxe foncière « rapportera  » au Conseil général, en 2017, environ 300,3 M€, soit 24,7% des recettes globales du Département. La hausse de 0,7% de la part départementale sur la taxe foncière générera cette année 2 M€ de recettes supplémentaires. La hausse pour les foyers soumis à la TA sera en moyenne de 2 à 5 euros sur l’année.

185,2 M€ de droits de mutations. Ils correspondent aux ventes de propriétés immobilières, un marché dont les indicateurs sont à la hausse, ce qui induit des perspectives de recettes à la hausse pour le Département de l’Hérault.

199 M€ d’investissements programmés en 2017. A ce titre, le budget d’investissement prévoit : 57 M€ aux routes, 26 M€ à la solidarité territoriale, 22 M€ aux patrimoines-domaines, 20 M€ aux collèges, 13 M€ au logement, 18M€ pour le déploiement du Très Haut Débit, 43M€ d’aide aux communes…

235 M€ pour le RSA : 8% des foyers héraultais vivent du RSA (40 210 foyers, soit 79 452 personnes couvertes). Repères : le taux de chômage atteint les 14,5 % dans l’Hérault, qui compte 84 579 entreprises.

116,7 M€ de recours à l’emprunt : le Département estime que les taux, actuellement au plus bas, permettent d’aller vers un plafond maximum pour investir auprès des communes et des EPCI, et ainsi développer des projets structurants créateurs d’emplois.

47,5 M€/an : c’est le montant annuel de remboursement de la dette, composée du capital (33 M€/an) et des intérêts (14,5M€ /an), inscrit au BP 2017.

27,1M€ de recettes nouvelles de fonctionnement suite au transfert de compétences à la Région Occitanie et à Montpellier Méditerranée Métropole, soit 10,7 M€ de compensation versée par la Région Occitanie et 16,4 M€ de recettes des conventions de gestion provisoire.

Source CD34 Mars 2017

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité