Grêle dans l’Hérault : des mesures pour accompagner les viticulteurs

Par |
Stéphane le Foll dans l'Hérault

Le 17 août dernier, de violents orages accompagnés de grêle ont touché 2 250 hectares de vignoble dans le département de l’Hérault. Cet épisode a occasionné des dégâts qui conduiront à des pertes de récoltes importantes, en cours d’évaluation. La venue de Stéphane Le Foll le 29 août dernier devrait accélérer les procédures.

 

En viticulture, les pertes de récoltes sont assurables et, de ce fait, ne relèvent pas du régime des calamités agricoles. Les calamités agricoles sont toutefois mobilisables, le cas échéant, pour les pertes de fonds, si les dommages impactent la récolte de 2017. La préfecture de l’Hérault indique que les services de l’Etat sont pleinement mobilisés pour évaluer les dégâts et accompagner les viticulteurs.

A la demande du ministre, le préfet a sollicité ses services afin que les exploitants concernés puissent avoir accès au chômage partiel pour leurs éventuels salariés et demander un dégrèvement de la taxe sur le foncier non-bâti 2016, acquis pour les 60 domaines touchés par la grêle. Sur ce point, les maires pourront formuler une demande collective auprès des services fiscaux au nom de l’ensemble des contribuables concernés de leur commune et solliciter auprès des caisses de la MSA un report du paiement des cotisations sociales. Par ailleurs, les services du ministère de l’Agriculture préparent, avec la Direction générale des douanes et des droits indirects, les bases juridiques permettant de sécuriser l’achat de ­vendanges par les exploitants.

(Source : préfecture de l’Hérault).

 

Le Département de l’Hérault apportera une aide importante aux viticulteurs et aux arboriculteurs

A l’occasion de la venue du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll dans les vignobles du pic Saint-Loup, le président du Conseil départemental, Kléber Mesquida, a annoncé : « Eu égard aux dommages causés par le sinistre, une aide conséquente sera votée par l’Assemblée départementale très prochainement. Notre aide financière sera destinée aux  vignerons, aux caves coopératives et aux arboriculteurs ». Et d’ajouter : « Le Département travaille activement à la mise en place d’un dispositif de soutien financier exceptionnel, en concertation  avec les services de l’Etat, la Région Occitanie et la profession agricole, notamment la chambre d’agriculture. Nous attendons de connaître  l’évaluation globale du coût du sinistre pour affiner  notre proposition ».

Trois pistes de réflexion ont été avancées par le président du Département :
• une aide directe aux vignerons pour accompagner le surcoût de la taille liée au sinistre,

• une aide aux caves coopératives pour supporter le surcoût des charges de vinification,

• pour les arboriculteurs, la remise en place d’une aide pour l’acquisition de filets pare-grêle.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité