Stratégie départementale de gestion du domaine public maritime : l’avenir des plages en question

Par |
strategie-departementale-de-gestion-du-domaine-public-maritime

Le 18 février a eu lieu une réunion de concertation avec les élus pour lancer l'élaboration d’une stratégie départementale de gestion du domaine public maritime. Elle avait pour thème : « Gestion du domaine public maritime, quel avenir pour nos plages ? ».

Une zone exceptionnelle et un patrimoine remarquable

Avec ses côtes sableuses, ses zones humides, ses réserves naturelles, ses lidos et ses étangs, mais aussi ses ports et ses stations balnéaires, le littoral héraultais – long de 90 km de côtes (140 km avec la bordure des étangs) – constitue une zone exceptionnelle et un patrimoine remarquable.

Cet espace public en bord de mer est par vocation un espace de liberté pour les citoyens. Il concentre de multiples activités économiques liées au tourisme, la pêche, la conchyliculture, les activités nautiques et une forte activité portuaire.

Afin de trouver les points d’équilibre entre tous les usages, le préfet de l’Hérault a souhaité élaborer une vision prospective et définir de nouvelles règles de gestion pour l’aménagement et la préservation de l’étroite bande de terre en propriété de l’État : le domaine public maritime (DPM).

Cette stratégie départementale traitera dans un premier temps et en priorité, des questions relatives aux plages, dont la forte fréquentation oblige à être particulièrement attentif aux conflits d’usage constatés sur ce littoral convoité. Ce « SCOT des plages » à l’échelle départementale encadrera notamment les cahiers des charges des futures concessions de plages. La réunion de lancement de l’élaboration de cette consultation avait pour objectif de partager avec les élus le diagnostic des évolutions constatées sur le domaine public maritime du département, et la typologie des plages.

Les acteurs économiques et le public appelé à donner leur avis

Plusieurs consultations seront organisées dans les prochaines semaines avec les autres parties prenantes, acteurs économiques (associations représentant les exploitants de plages, CCI, représentants de l’hôtellerie et de la restauration de plein-air, fédération des industries du nautisme), associations de riverains et de protection de la nature.

Au printemps une enquête, appelée « Ma plage demain ? », complétera le recensement des usages et des attentes des habitants pour associer le grand public à la définition des orientations de gestion des plages souhaitées.

Les propositions retenues seront présentées en juin 2019 en vue d’aboutir, à l’été, à la publication d’une stratégie de gestion durable du domaine public maritime naturel (DPMn) dans l’Hérault.

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité