Vœux du préfet de l’Hérault : 4 axes de travail et 3 grandes priorités pour le territoire et l’économie

Par |
© HJE 2018, D. Croci

Le lundi 15 janvier 2018, le préfet de l'Hérault Pierre Pouëssel a présenté ses vœux à la presse et dressé le bilan des actions de l'Etat, avant de préciser les priorités de ses services en 2018…

C’est dans les grands salons de la préfecture de l’Hérault que le préfet Pouëssel a reçu la presse locale et départementale à l’occasion d’une cérémonie de vœux sous forme de bilan de 2017 et de perspectives pour 2018. L’an prochain, dans la continuité de 2017, les actions de l’Etat dans notre département seront axées sur 4 thématiques prioritaires : les sécurités, l’emploi et le développement économique, la cohésion sociale, l’aménagement équilibré et durable des territoires.

Les 3 derniers items structurent au niveau départemental « ce que nous appelons notre feuille de route », a souligné le préfet Pouëssel. Tous les chefs des services de l’Etat s’y impliquent dans une démarche collective. Ces sujets constituent les « trois grandes priorités » de l’action de l’Etat. Une communication sera faite à la fin du mois de juin pour préciser les actions de cette feuille de route 2018. Sur la sécurité publique, le préfet s’est contenté d’annoncer une tendance globalement stable, en attendant la présentation des chiffres officiels par le ministère de l’Intérieur. Il a également indiqué que les chiffres de la sécurité routière n’étaient pas satisfaisants (78 morts, chiffre en attente de confirmation – voir ci-après).

E-santé et agriculture numérique

Pour le développement économique, Pierre Pouëssel a indiqué la ligne dure fixée par le gouvernement : davantage d’emplois aidés pour le secteur marchand et un investissement important (15 milliards d’euros sur le quinquennat) pour la formation qualifiante. Le programme Garantie Jeunes sera poursuivi dans l’Hérault en 2018, avec l’objectif d’accompagner 2.500 jeunes. Les actions de parrainage seront également reconduites. Concernant la nouvelle économie, le préfet de l’Hérault a indiqué que l’accent serait mis sur l’e-santé et l’agriculture numérique.

10 nouvelles communes héraultaises classées « en carence »

Côté cohésion sociale, le logement social dans l’Hérault sera également l’une des préoccupations des services de l’Etat. Le préfet a notamment indiqué que les efforts seraient renforcés en matière d’hébergement d’urgence (avec notamment la mise en place du programme Logement d’abord). Le logement social devrait bénéficier d’un nouveau coup de boost. L’objectif sur la période 2014-2016 était de 8.600 nouveaux logements sociaux. En fait 10.927 logements sociaux ont été réalisés sur cette période ! « On rattrape le retard », a expliqué le préfet. Une motivation sans doute liée au classement de certaines communes en mode « carence ». Pour la période 2017-2019, 12 communes héraultaises sortent de ce classement, 1 commune reste classée, et 10 nouvelles font leur entrée*. Les fortes pénalités encourues en cas de non-respect de la réalisation de nouveaux logements sociaux devraient accélérer encore davantage l’extension du parc social. Concernant l’aménagement durable des territoires, la politique de ruralité sera confortée via les contrats de ruralité déjà signés en 2017. A noter, la première demande de création d’une commune nouvelle (regroupement de petites communes) dans le Lunellois, que l’Etat soutient et encourage.

Dans le détail…

Cet article sera publié dans son intégralité dans notre édition print n° 3186 du jeudi 18 janvier 2018. Il est accessible dès maintenant dans votre espace Abonnés.

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité