Languedoc-Roussillon : Prix des terres, les statistiques 2012 de la SAFER-LR

Par |

Le marché de l’espace rural n’échappe pas à la crise

À l’occasion de la publication des chiffres du marché foncier rural 2012, la SAFER LR constate que quelques tendances majeures se dégagent. Les marchés ruraux n’échappent pas à la crise ; on assiste à une contraction générale de l’ensemble du marché de l’espace rural. Il se réduit au profit des espaces artificialisés, dont la progression se poursuit à un rythme élevé. Pourtant, entre ville et campagne, l’agriculture et la forêt demeurent les principales composantes des territoires ruraux.

©SAFER LR

Un marché foncier en recul
Avec près de 24 000 hectares cédés pour une valeur de 548 225 000 euros, le marché foncier de l’espace rural en Languedoc-Roussillon est en recul en 2012 par rapport à 2011. Cette contraction est de 8 % en surface et de 10,5 % en valeur.

© SAFER LR

Un marché non agricole à deux visages
Le marché non agricole (espace artificialisé + espace résidentiel et de loisirs + landes, friches et étangs) régresse de 12 % en valeur mais reste stable en surface (hausse de 1,65 %). Ce phénomène est lié au repli du marché des espaces résidentiels (26 % en valeur). Le marché de l’artificialisation reste très actif avec une croissance de 18 % en surface.

Les chiffres de la SAFER Languedoc-Roussillon

Infographie SAFER Languedoc-Roussillon 2013

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité