Le Préfet de l’Hérault défère le SCOT du Grand Pic Saint Loup au tribunal administratif

Par |

La préfecture précise :  » Le Préfet de l’Hérault considère que le schéma final approuvé en décembre 2012 ne prend pas suffisamment en compte les objectifs majeurs d’aménagement du territoire, malgré un diagnostic fin des enjeux du territoire.

Il y relève notamment une consommation excessive d’espaces agricoles et naturels due à des objectifs démographiques trop importants, une maîtrise déficiente de l’étalement urbain, une prise en compte de l’environnement et de la biodiversité insuffisante compromettant l’avenir de ce territoire.

A ce jour le SCOT n’est donc pas applicable aux documents d’urbanisme des communes : l’Etat continuera donc de veiller à l’intégration dans ces documents les principes du développement durable tels que la préservation des espaces agricoles et naturels et de gestion économe de l’espace.

Instauré par la loi SRU en 2000, le SCOT est un document d’urbanisme qui détermine, à l’échelle de plusieurs communes un projet de territoire visant à mettre en cohérence l’ensemble des politiques d’aménagement notamment en matière d’urbanisme, d’habitat, de déplacements et d’équipements commerciaux, dans un environnement préservé et valorisé.

Le phénomène d’artificialisation de l’espace rural en Languedoc Roussillon demeure très important et les projets de territoire doivent s’engager résolument dans la lutte contre l’étalement urbain et la conservation des terres agricoles ».

Voir le fil infos de heraultjuridique.com…

Voir toutes les infos de la rubrique COLLECTIVITE sur ce site…

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité