Nautisme à La Grande-Motte : le grand show du multicoque à flot du 19 au 23 avril

Par |

Le port de La Grande-Motte dans l'Hérault, au cœur de la Méditerranée, accueillera la 8e édition du Salon International du Multicoque (SIM), réservé de manière exclusive à l’univers des catamarans et des trimarans présentés en configuration à flot.

Le port de La Grande-Motte accueille tous les ans, en avril, une grande exposition de multicoques de plaisance dans le cadre du S.I.M. ; un village exposants adjacent au bassin présente toute la filière et ses équipementiers, accastilleurs, loueurs, voilerie, transporteurs, assurances et banques, etc.

Une dimension internationale

Le concept du Salon International du Multicoque est né en 2009 ; la pertinence d’exposer des catamarans et trimarans en configuration à flot, confortée par les exigences économiques de limiter les coûts logistiques, ont largement contribué à la réussite de ce salon « multicoque en exclusivité ».

Exposants et visiteurs venus du monde entier témoignent, par leur présence, de la dimension internationale du salon. Ainsi, La Grande-Motte a accueilli plus de 17 000 visiteurs en 2016, dont 54 % venus d’Europe bien sûr, les autres visiteurs provenant du Brésil, de Chine, du Moyen-Orient en passant par les Caraïbes ou l’Australie…

Les loueurs à l’honneur

Pour répondre aux attentes du marché, les organisateurs du Salon – Philippe Michel et Frédéric Morvant – accorderont, cette année, une attention particulière aux loueurs, vus comme « des ambassadeurs de choix pour ce type de bateaux » ; la location poursuit en effet son fort développement, et les multicoques accompagnent largement cette croissance. Cette industrie méritait un salon dédié, c’est aujourd’hui chose faite , tous les ans à La Grande-Motte. Le Salon International du Multicoque réservera à nouveau cette année la primeur de nombreuses nouveautés et d’innovations que les chantiers gardent encore secrètement…

Parmi les nouveautés présentées : le nouveau modèle de chez Alibi se décline en trois finitions, et reste avant tout un bateau haut de gamme, et surtout marin et rapide, pour découvrir le monde en famille (PRESENTATION EN PREMIERE MONDIALE). Bali 4.3 MY : la gamme Bali, allant du 40 au 58 pieds, n’aurait pu être complète sans un catamaran à moteur. Le chantier a choisi la base du 4.3 – en remaniant entièrement la carène – pour décliner sa vision du catamaran à moteur. Bañuls 60 EN PREMIÈRE EUROPÉENNE. Catana 53 EN PREMIÈRE MONDIALE : le nouveau Catana 53 est dans la droite ligne des derniers bateaux présentés par le chantier, avec ses bouchains marqués, ses étraves inversées avec cassure d’angle et son haut franc-bord. Corsair 760 EN PREMIÈRE MONDIALE À FLOT. Avec ce tout nouveau trimaran, Corsair présente un bateau qui va avoir la lourde charge de reprendre le flambeau des quelque 700 Corsair de 24 pieds que le chantier a déjà produits. EOS 54 : découvert en septembre dernier, l’Eos 54 est un catamaran de grande croisière dessiné par Christophe Barreau et construit chez Marsaudon Composites. Fountaine Pajot New 47 EN PREMIÈRE MONDIALE : dans la gamme, il s’intercale entre l’Helia 44 et le Saba 50, proposant une alternative séduisante aux navigateurs à la recherche d’un bateau marin et moderne. Fountaine Pajot MY 44 EN PREMIÈRE MONDIALE À FLOT : dans la lignée du plébiscité MY 37, le chantier Fountaine Pajot lance un nouveau catamaran à moteur, le MY 44. A bord du MY 44, on retrouve tous les codes des motoryachts, les avantages du catamaran en plus. Futura 49 EN PREMIÈRE MONDIALE : le concept Futura est devenu un vrai bateau de production. C’est un catamaran à largeur variable permettant de passer de 7,98 m en navigation à 4,93 m au port ! Un plus indéniable pour la facilité de gestion du bateau, mais qui ne l’empêche pas d’être un vrai bateau de croisière très habitable. Leopard 45 EN PREMIÈRE MONDIALE : on retrouve, sur ce Leopard 45 dessiné par le cabinet Simonis & Voogd Yacht Design, le maintenant fameux et si agréable cockpit avant accessible de l’intérieur du bateau, tout comme les aménagements modernes, clairs et confortables. Neel 51 EN PREMIÈRE MONDIALE : un bateau qui reprend la nacelle extra-large offre un volume habitable inégalable et surtout des cabines avec une vue sur mer exceptionnelle ! O Yacht Class 4 EN PREMIÈRE MONDIALE : le chantier O Yachts développe son Class 4 dont trois versions sont maintenant disponibles. Swiss S48 EN PREMIÈRE MONDIALE : ce catamaran de grande croisière est dans la lignée de la gamme du chantier, reconnu pour la qualité de ses bateaux. Marin, facile à manier en équipage réduit, le S48 est avant tout un bateau de voyage dont l’équipement haut de gamme (mât carbone, GV à corne, dérives sabres…) permet d’envisager des moyennes impressionnantes…

En savoir plus sur le SIM 2017

Site Web : http://www.multicoque-online.com

Les chiffres de l’édition 2016

• 17 000 visiteurs
• 54 % de visiteurs étrangers
– 45 % de visiteurs venus d’Europe du Nord (Allemagne, UK, Suède, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Danemark,
Autriche, Finlande)
– 20 % de visiteurs venus d’Amérique du Nord et du Sud (US, Brésil, Mexique, zone Caraïbes, Argentine, Chili)
– 14,5 % de visiteurs venus d’Europe du Sud (Espagne, Italie, Portugal)
– 7 % de visiteurs venus d’Afrique (Algérie, Afrique du Sud, Maroc, Tunisie, Egypte)
– 5,5 % de visiteurs venus d’Océanie (NZ, Australie)
– 5,5 % de visiteurs venus d’Europe de l’Est (Russie, Ukraine, Estonie, Pologne)
– 2,5 % RDM
• 3 500 m2 d’exposition
• Plus de 60 multicoques exposés.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.