LUNEL, ville moyenne, cherche des clés économiques durables

Par |

HJE : Pourquoi avoir choisi Nicolas BOUZOU ?

Claude ARNAUD : Expert-comptable moi-même, j’ai assisté à une présentation du baromètre
économique régional réalisé par le cabinet ASTERES de M. Nicolas BOUZOU, dont la notoriété
n’est plus à prouver, pour l’ordre régional des experts-comptables. Je lui ai spontanément proposé
d’intervenir. Il m’a répondu “ Pourquoi pas ? ”. Ce que nous attendons du cabinet ASTERES, ce sont
avant tout des pistes qui permettraient à la commune d’orienter, de réorienter ses priorités ou de
confirmer notre propre réflexion en matière économique. Certes, on ne peut pas tout maîtriser mais,
en fonction de la politique poursuivie, on peut favoriser ou freiner certaines choses. Quel type
d’activité encourager ? Vers quoi doit-on aller dans la durée ? L’objectif est de rééquilibrer socialement
la ville de Lunel en favorisant la venue de la classe moyenne, tout en renforçant la cohésion
et la tranquillité sociales. La finalité est de construire une ville toujours plus agréable à vivre. Lunel
n’est plus un village mais une véritable ville, avec toutes les commodités et tous les services que se
doit d’offrir la “ cité ”, mais sans les inconvénients d’une métropole. Lunel a aussi besoin d’une
dynamique économique forte et de ressources fiscales nouvelles pour pérenniser ses actions et la
qualité du “ bien-vivre ensemble ”.

HJE : La marge de progression semble réduite…

Claude ARNAUD : La société est en mutation rapide, voire très rapide, avec des incidences néfastes
sur l’emploi d’ici. L’informatisation, la robotisation et la rationalisation de la production ont forcément
tué des emplois. Il est certain que l’économiste va raisonner à l’échelon macroéconomique
ou macrogéographique. Ces nouvelles technologies détruisent mais créent aussi des emplois et
des fortunes, dans la Silicon Valley par exemple. Le hic, c’est que Lunel n’est pas la Silicon Valley, et
que les emplois primaires détruits ici ne sont pas remplacés sur Lunel. Il y a trente ans que je dis
que le chômage est structurel, notamment à cause des progrès techniques. Nous avons aujourd’-
hui en France plusieurs millions de demandeurs d’emploi. Chacun attend la croissance, mais je crois que la croissance est finie pour longtemps ; même si j’espère me tromper. Malgré les compensations par les
aides sociales, les gens se paupérisent. Nicolas BOUZOU prône l’excellence et la recherche de la valeur ajoutée. Nous attendons ses pistes de travail… C’est une mission de six mois ; il nous rendra sa copie au premier trimestre 2013. Il suffirait d’une à deux bonnes pistes qui pourraient fédérer les bonnes volontés ! Lorsqu’un économiste de sa notoriété propose quelque chose, cela n’a forcément pas le même poids que la parole d’un élu d’une petite ville de 25 000 habitants…

HJE : L’action, c’est aussi un budget. Qu’en sera-t-il pour 2013 ?

Claude ARNAUD : Nous avons chiffré le budget 2013 en vue de l’adoption du budget primitif. C’est le chiffrage de nos actions à venir dans un contexte de crise économique, financière et sociale, avec augmentation du chômage et de la précarité, et des inquiétudes sur le pouvoir d’achat. Dans ce contexte général, la Ville de Lunel a fait le choix, pour son futur budget 2013, de soutenir l’activité économique locale, et donc l’emploi, par l’investissement public. Autrement dit, nous aurons en 2013 le plus fort budget d’investissement jamais engagé dans l’histoire de la ville : 10 millions d’euros, soit une hausse de 14 % par rapport à 2012. Sur les six dernières années, nous avons doublé le budget investissement. Entre 2008 et 2014, nous aurons investi 50 millions d’euros. Je considère que l’investissement de 2013 permettra la mise en place d’équipements structurants et que, ce faisant, cela soutiendra l’activité économique locale, donc l’emploi.

Propos recueillis par Daniel CROCI

• Lire aussi l’interview de l’économiste Nicolas BOUZOU

Propos recueillis par Daniel CROCI / Article publié dans son intégralité dans l’Hérault Juridique & Economique du 20 décembre 2012. ABONNEMENT

• Voir le sommaire de l’HJE du 20 décembre 2012

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité