Aéroport Montpellier Méditerranée : une nouvelle aérogare en 2019

Par |

La nouvelle aérogare (5.700 m²) de l’aéroport Montpellier Méditerranée s’inscrit dans un plan global d’investissements de 70 millions d’euros. Sa réalisation sera lancée début 2018. La livraison des futurs équipements devrait intervenir juste avant l’été 2019. A voir, les premières esquisses.

L’Aéroport Montpellier Méditerranée (AMM) a annoncé, le jeudi 2 novembre 2017, la réalisation d’une nouvelle aérogare dédiée au low-cost avec une mise aux normes du dispositif de traitement des bagages. Le coût total des travaux de cette première phase est évalué à 26,6 millions d’euros. La décision a été entérinée à l’unanimité des membres du conseil de surveillance de la SA AMM*.

Le capital de la SA AMM se répartit comme suit : 60% Etat ; 25% CCI de l’Hérault ; 7% Département de l’Hérault ; 6,5% Région Occitanie ; 1% Pays de l’Or Agglomération ; 0,5 % Montpellier Méditerranée Métropole. 

La mise en chantier de l’aérogare supplémentaire et de nouveaux équipements de sûreté pour les bagages s’inscrit dans le cadre du plan stratégique Destination 2020. Celui-ci prévoit notamment, sur la période 2021-2025, 43,3 millions d’euros d’investissements dans les chaussées aéronautiques ainsi qu’une deuxième phase d’extension des infrastructures pour atteindre 3 millions de passagers. Au total, le montant de ces deux tranches d’investissement sur la période 2018-2025 devrait s’élever à près de 70 millions d’euros.

Prévision de fréquentation

Avec les récents records de trafic passagers battus en 2017 (un gain global de plus de 320 000 passagers a été enregistré depuis 2016), la limite capacitaire des infrastructures aurait été quasiment atteinte en 2019 en l’état des choses, indiquent les autorités aéroportuaires. En décembre prochain, AMM devrait ainsi dépasser 1,83 million de passagers. Pour les prochaines années, le taux moyen de croissance annuelle est estimé à + 3,6 % jusqu’en 2022, et à + 2 % de 2023 à 2025, pour atteindre alors 2,42 millions de passagers. Les prévisions élaborées par l’International Air Transport Association (IATA) pour la période allant jusqu’à 2035 portent sur + 2,5 % par an en Europe, et confirment les tendances montpelliéraines.

Vers 50 routes aériennes

Concernant le nombre de destinations, l’ambition est toujours d’atteindre 50 routes aériennes proposées à partir ou en direction de Montpellier (contre 30 durant l’été 2017). Parallèlement, la construction d’un complexe hôtelier doté notamment de 150 chambres, d’une brasserie, d’une conciergerie, d’un centre de séminaires et d’installations sportives débutera en décembre prochain (voir l’article sur www.heraultjuridique.com). Le lancement du chantier de construction de plusieurs immeubles de bureaux jouxtant le complexe hôtelier est également prévu au printemps 2018.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité