Opération portes ouvertes à l’Université de Montpellier

Par |
universite-montpellier-muse-label-isite
La nouvelle Faculté de médecine du Campus de Montpellier © François Fontès, architecte

Découvrir les campus des différents sites, tant à Montpellier qu'à Nîmes, mais aussi les formations et les diplômes, pour mieux envisager son avenir à l’université. C'est l'objet de cette action portes ouvertes organisée le 10 mars prochain. Etudiants, lycéens, parents, salariés, demandeurs d’emploi ou simples curieux sont les bienvenus…

Avec ses 47.000 étudiants, 8 facultés, 6 instituts et 1 école d’ingénieurs, l’Université de Montpellier (UM) propose 600 diplômes par la voie classique, en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation. Pour les lycéens, les futurs bacheliers et leurs parents mais aussi les salariés et demandeurs d’emploi, cette journée portes ouvertes sera l’occasion de découvrir in situ un monde universitaire parfois méconnu et de tester certaines idées reçues.

Au programme du 10 mars

Le samedi 10 mars 2018, l’Université de Montpellier s’ouvre sur la cité lors de sa journée portes ouvertes. Le public pourra découvrir de nombreux domaines d’enseignement : droit, économie, éducation, gestion, santé, sciences, technologies… ; visiter des campus et des logements étudiants ; faire le point sur les diplômes proposés : DUT, licence, licence professionnelle, master, doctorat, diplôme d’ingénieur, DU ; échanger avec les étudiants, les enseignants, les conseillers d’orientation, les tuteurs, les associations étudiantes ; s’informer auprès des interlocuteurs du CROUS (restauration, logement, culture, loisirs…), des services scolarité, du service d’orientation et d’insertion professionnelle, du service de la formation continue, du CFA Ensup LR ; et assister à des conférences, des expériences et manipulations scientifiques…

Le programme détaillé est sur : https://www.umontpellier.fr/agenda/journee-portes-ouvertes-de-lum


Tester les idées reçues sur l’université

Des diplômes, mais pas d’emploi ? Faux. A l’UM, les taux d’insertion professionnelle sont bons : plus de 90% après une licence professionnelle ou un master. Des études longues ? Pas toujours ! Il existe de nombreux parcours de formation. Vous pouvez, par exemple, intégrer un IUT (institut universitaire de technologie) et faire un DUT en 2 ans ou bien préparer une licence pro en 3 ans. La fac, c’est facile ? Pas forcément : il y a moins d’heures de cours, mais le temps de travail personnel à fournir est important.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité