Le pacte métropolitain d’innovation de Montpellier signé !

Par |
deinove-montpellier-809

Jeudi 5 janvier 2017, le pacte métropolitain d’innovation de Montpellier Méditerranée Métropole a été signé par le ministre de l'Aménagement du territoire et le président de la métropole. Montpellier 3M a choisi d’inscrire le Pacte métropolitain d’innovation dans le cadre de son projet de développement territorial « Montpellier Capital Santé ». Ce pacte devrait permettre de stimuler le développement du secteur de la santé et la croissance de ses entreprises, donner une meilleure visibilité à la métropole en valorisant son potentiel et son dynamisme et attirer les investisseurs.

Grâce aux 7,1 millions d’euros fléchés par l’Etat, Montpellier Méditerranée Métropole souhaite devenir un moteur du développement territorial dans le domaine de la santé, notamment avec son projet « Montpellier Capital Santé ». Montpellier est la seule des 15 métropoles à avoir retenu la santé comme thématique du pacte. Les pactes métropolitains d’innovation prévus entre l’Etat et les 15 métropoles françaises (dont Montpellier) ont pour enjeu de faire des métropoles des moteurs de l’aménagement du territoire et de conforter leur rôle en ce domaine. Ils prévoient une démarche d’appui au déploiement de stratégies innovantes et des moyens adaptés pour y parvenir. En 2017, 150 millions d’euros du FSIL seront consacrés par l’Etat aux pactes métropolitains d’innovation. Le pacte métropolitain d’innovation de Montpellier Méditerranée Métropole est le troisième signé en France ; il comporte deux volets.

Le volet innovation

Le volet innovation : 7,1 millions d’euros supplémentaires engagés par l’Etat pour des projets de recherche en matière de santé. Au travers du volet innovation de ce pacte, l’Etat consacrera 7,1 millions d’euros aux projets innovants de Montpellier en matière de santé, qui viennent s’ajouter aux investissements du contrat de plan Etat-Région (CPER – 47,2 millions d’euros de l’Etat). Ces projets ont vocation à faire converger vers le territoire métropolitain les activités innovantes, les start-up nécessitant des équipements de pointe et la proximité avec des réseaux de la filière ou avec le tissu universitaire existant.

Les projets soutenus

S’agissant du volet innovation, le Pacte métropolitain d’innovation soutient les projets suivants :
• des incubateurs portés par le CHU ou l’Institut du Génôme Humain (IGH) en partenariat avec l’Inserm :
– Incubasciences, un projet de pépinière, favorisant les collaborations entre chercheurs, cliniciens, industriels et étudiants.
– le bio-incubateur CYBORG, une start-up de biotechnologie pour la médecine régénératrice et les thérapies innovantes.
• des plates-formes technologiques portées par l’université ou la métropole :
– reconfiguration de l’Université de Montpellier afin d’intégrer dans sa structuration un réseau pour le développement de solutions préventives ou thérapeutiques contre les agents infectieux (REDSAIM).
– création d’un pôle autonomie santé à Lattes, centre d’excellence européen de re-cherche autour de l’autonomie des personnes.
• des équipements innovants portés par l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM) ou le CHU :
– l’achat d’un IRM innovant, Sunfair, pour associer des instituts et d’entreprises et encadrer la recherche et la formation de l’ensemble des acteurs associées au programme.
– le développement de la recherche et de l’innovation thérapeutiques en neuroradiologie interventionnelle, par la création d’une salle d’angiographie cérébrale hybride unique en Europe.

Le volet coopération

Le volet coopération : un partenariat sans précédent entre la métropole et quatre intercommunalités voisines pour améliorer la vie quotidienne des habitants. Avec 4 500 habitants supplémentaires par an, l’aire urbaine de Montpellier, qui dépasse largement les limites administratives de la métropole, lance aux intercommunalités concernées des défis d’ampleur. Le second volet du pacte métropolitain doit permettre d’y répondre en mettant autour de la table quatre intercommunalités voisines de la métropole pour travailler sur les sujets suivants :
– la santé, en lien avec la thématique du volet innovation,
– le développement du tourisme à Montpellier et aux alentours (plages, étangs, vignes, patrimoine),
– le renforcement des circuits courts agricoles et agro-alimentaires,
– la prévention des crues du Lez et de la Mosson, l’amélioration de la protection des étangs.

Les territoires concernés sont la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup, la Communauté de Communes du Pays de Lunel, la Communauté d’Agglomération du Pays de l’Or et la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité