Une Cité de l’économie et des métiers de demain à Montpellier

Par |
cite-economie-metiers-de-demain-montpellier-region-occitanie
© Région Occitanie

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée et Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale missionnée par la présidente pour conduire le projet, ont présenté dans les locaux de l’entreprise Septeo la future cité de l’économie et des métiers de demain, aux côtés d’une vingtaine d’entreprises membres du comité stratégique.

A vocation internationale, la cité de l’économie et des métiers de demain sera un lieu d’expérimentation qui rassemblera à Montpellier un écosystème composé de TPE & PME régionales, de laboratoires, d’universités et de grands groupes autour d’une ambition partagée, « pour une économie de demain performante, responsable et inclusive. »

Selon l’exécutif régional, l’Occitanie sera la première région française à être à l’initiative d’un tel projet d’accompagnement des mutations économiques incarné par une cité dédiée, au service des entreprises, des laboratoires et des citoyens. L’ambition de ce projet : fédérer en son sein un écosystème qui permettra de transférer des connaissances, expérimenter des projets concrets pour affronter les transitions à venir, de penser les métiers de demain et en faciliter leur accès, et de mener des réflexions multidisciplinaires sur le nécessaire nouveau rapport au travail.

42% des emplois en France menacés

Dans une étude menée par le cabinet Roland Berger pour ADECCO, on apprend que la pérennité de 42% des emplois en France, soit 3 millions, serait menacée par la transition numérique d’ici à 2035. Si l’OCDE se veut moins alarmiste en estimant à 25% les métiers considérablement modifiés par l’automatisation, il n’en reste pas moins que ces évolutions doivent être appréhendées et anticipées par les entreprises. L’anticipation de ces mutations économiques implique une prospective sur les évolutions futures du marché, des secteurs, des territoires et des métiers… d’où la naissance du projet de Cité de l’économie et des métiers de demain.

Les objectifs visés :

• Produire et expérimenter des connaissances pour accompagner les transitions à venir,

• Transformer la connaissance en avantage économique,

• Favoriser la projection des métiers de demain : de l’accompagnement de la réflexion des entreprises à la sensibilisation du grand public,

• Adapter l’offre de formation aux mutations et aux métiers de demain,

• Mener des réflexions concrètes sur l’inévitable nouveau rapport au travail qui sera engendré par les mutations présentes et à venir.

La Cité de l’Economie et des Métiers de Demain sera constituée de 3 piliers :

1. L’espace professionnel : « La villa Médicis des métiers de demain » visant à favoriser l’expérimentation : résidences temporaires de projets innovants (entreprises & laboratoires), mise en réseau et développement des partenariats à l’international, Meet-up, groupes de travail et ateliers…

2. Un service d’accompagnement personnalisé aux entreprises.

3. Un volet service usagers avec la Cité de l’orientation, qui favorisera la découverte des métiers de demain à travers la planification d’évènements avec les entreprises, un espace showroom ainsi que des expositions pédagogiques, un espace numérique permettant l’organisation de forums stage et emploi dématérialisés, d’entretiens d’embauche virtuels, de visites virtuelles d’entreprises, un espace ressources…

La cité sera également un lieu d’hébergement de satellites de la région (agence régionale de développement économique AD’OCC…) qui créeront un « effet ruche » au sein du lieu et faciliteront la constitution d’un écosystème.


Une co-construction avec les acteurs du territoire

Afin de co-construire le concept et l’offre de cette Cité avec l’ensemble des acteurs concernés, un comité de pilotage stratégique, composé de 23 acteurs locaux (entreprises, laboratoires, réseaux, clusters, écoles…) a été constitué et s’est réuni depuis mai 2018. Y siègent : Stéphane Reboud (DELL), Pierre Deniset (Kaliop), Stéphane Marcel ( SMAG- In Vivo), Christophe Carniel (VOGO), Bertin Nahum (Quantum Chirurgical), Rachel Delacourt (ZENDESK), Jalil Benabdillah (Leader Occitanie), Guillaume Héritier (Nicollin), Jean-François Blanchet (BRL), François Pierrot (VP Université Montpellier ), Jean-Christophe Arguillère (MBS & Orange), Jean-Marc Bouchet (Quadran), Dominique Sceau (Eminence), Luc Martin (IUMM), Christine Fabresse (BPCE), Véronique Bellon Maurel (Institut convergence), Philippe NERIN (SATT AXLR), Olivier Alluis (Rakuten), Virginie Monnier-Monge (EDF), Frédérique LETELLIER (IBM), Caroline Dars-Denise (Horiba ABX), Kim Trinhthieu (HP).

Une consultation web a également été lancée en juillet dernier via l’agence régionale de développement économique AD’OCC, réunissant plus de 800 contributeurs ayant exprimé leurs attentes vis-à-vis de l’offre de la cité et de leur besoin d’accompagnement. Le panel obtenu est large et représentatif de l’économie de la région avec plus de plus de 400 entreprises, 73 collectivités territoriales/ EPCI/Etablissement public, 112 clusters et autres structures d’accompagnement, 88 structures de formation et 63 laboratoires. Parmi les besoins les plus importants émanant de cette consultation, les entreprises, les clusters, pôles et structures d’accompagnement, ont notamment fait part de leur besoin d’attirer et de recruter des talents qualifiés et d’assurer la transmission des savoirs et des savoir-faire.

(Source : région Occitanie)

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité