Montpellier : la nouvelle faculté de médecine

Par |
©Fontes, architecte

Il s’agit d’un projet d'ampleur pour la médecine du futur, financé à 100 % par la Région, qui investit plus de 45,5 millions d’euros pour la construction de la nouvelle faculté de médecine. Implantée sur le campus Arnaud-de-Villeneuve, cet établissement est une des opérations majeures du Plan Campus Université Sud de France et du contrat de projets Etat-Région (CPER). La nouvelle faculté devait être inaugurée le lundi 11 septembre 2017 mais la région a procédé à un report de date.

Crédits photos : François Fontès Architecte. Sauf mention.

Une offre innovante en France. La nouvelle faculté de médecine de Montpellier pourra accueillir plus de 8.000 étudiants. Elle permettra en outre de regrouper les étudiant(e)s en première année ­commune d’études de santé (dite PACES) et qui se destinent à la médecine. Mais également à l’odontologie (dentaire), la maïeutique (sage-femme) ou enfin la pharmacie. Le plus remarquable est que la présence de la nouvelle faculté de médecine sur le campus constituera par conséquent une offre très innovante en France. Et ce dans tous les domaines de la médecine : formation, recherche, soins et innovations.

Vues du projet

Faculté médecine Montpellier © François Fontès architecte
Faculté médecine Montpellier © François Fontès architecte

Genèse et calendrier. Les études préalables à l’élaboration du ­programme de l’opération ont été financées par l’État. La Ville de Montpellier a tout d’abord pris en charge l’aménagement du futur parvis public et de la liaison vers le campus Saint-Priest. Les travaux se sont étalés sur une trentaine mois pour une livraison du bâtiment à la rentrée 2017. Par ailleurs, le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier a également apporté un cofinancement de 460.000 euros pour la réalisation de la plate-forme mutualisée de formation médicale.

© CR Languedoc-Roussillon
© CR Languedoc-Roussillon

Histoire. Tout d’abord, créée au XIIe siècle, la faculté de médecine a largement contribué à la notoriété et au rayonnement de Montpellier et de sa région. Il s’agit probablement de la plus ancienne faculté de médecine d’Europe encore en exercice. Installée depuis 1795 dans l’ancien monastère qui jouxte la cathédrale Saint-Pierre, sa renommée a attiré d’illustres praticiens tels Arnaud de Villeneuve, Gui de Chauliac, François Lapeyronie… et même des étudiants comme François Rabelais, qui a obtenu in fine son doctorat ès médecine à Montpellier en 1537.

faculte-medecine-montpellier-franc%cc%a7ois-fontes-architecte-esEntrée Sud (©Fançois Fontès)

La nouvelle faculté

En conclusion, la nouvelle faculté « refléte la réputation de la médecine à Montpellier ». L’équipe de l’architecte montpelliérain François Fontès a été sélectionnée pour ce projet emblématique. Le bâtiment, d’une surface de 11.440 m2, est réparti sur 6 niveaux (R+5). Du rez-de-chaussée au 3e étage, les locaux sont en conséquence consacrés à l’administration et à l’enseignement pour les étudiants en médecine, maïeutique et orthophonie. Avec en outre cinq amphithéâtres, des salles de cours et des salles de travail. Alors que les 4e et 5e étages sont dédiés à la formation pratique, avec la plate-forme d’apprentissage par simulation ultramoderne, le laboratoire d’anatomie. Le plus remarquable est sans doute l’espace de recherche sur la robotique médicale et des salles dédiées à la formation en pédagogie médicale et aux nouvelles pratiques de soins.

faculte-medecine-montpellier-franc%cc%a7ois-fontes-architecte-atrium
L’Atrium (©Fançois Fontès)

Révolution culturelle. La Faculté de Médecine quitte le centre-ville de Montpellier pour s’installer au coeur du campus Biologie Santé Arnaud de Villeneuve. Elle sera située à proximité du Centre Hospitalier Régional Universitaire, de l’Unité Pédagogique Médicale.

Celui-ci accueille déjà les étudiants en médecine de 2ème cycle (externes) et des unités de recherche de haut niveau comme l’Institut de Génétique Humaine, l’Institut de Génomique Fonctionnelle, le Centre de Biologie Structurale et l’Institut Universitaire de Recherche Clinique.
faculte-medecine-montpellier-franc%cc%a7ois-fontes-architecte-salles

Une plate-forme de formation médicale unique en France

Fruit d’un partenariat étroit entre la Faculté de Médecine et le Centre d’Enseignement en Soins d’Urgence (CESU) du Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier, la plate-forme de formation de la Faculté de Médecine bénéficiera de compétences et de technologies de pointe aussi bien pour la formation initiale des étudiants, que pour la formation continue des professionnels de santé. Elle se décline selon quatre axes : l’apprentissage par simulation, la formation aux nouvelles pratiques de soins, la formation en pédagogie médicale, la recherche en technologie de la santé.

faculte-medecine-montpellier-franc%cc%a7ois-fontes-architecte-parvis

L’Université de Montpellier, 6e université française. La nouvelle faculté de médecine dépend de l’Université de Montpellier (UM), née le 1er janvier 2015 de la fusion des Universités Montpellier 1 et 2. Avec 17 composantes couvrant tous les domaines scientifiques et plus de 40 000 étudiants, l’Université de Montpellier devient la sixième université française. L’UM en chiffres (2016) : 41 000 étudiants, un budget annuel de 400 millions d’euros, 4 500 agents dont plus de 2 700 enseignants-chercheurs et assimilés, 17 composantes dont 8 UFR, une école d’ingénieur (Polytech), 5 IUT, 72 unités de recherche, 500 000 m2 de locaux : un site principal à Montpellier (5 campus) et des antennes à Nîmes, Béziers et Sète (IUT).

—————————————————————

L’équipe de maîtrise d’œuvre :

– Architecte mandataire : EURL FONTES ARCHITECTURE (Montpellier)
– BET structure : BET VERDIER (Montpellier)
– Fluides : BET Patrice DURAND (Montpellier)
– VRD : BET RELIEF GE (Lattes)
– Hydraulique : BET CEREG Ingénierie (Montpellier)
– Economiste : BET SYMETRIE (Montpellier)

– Acousticien Gui JOURDAN (Montpellier)
– Energies renouvelables : IZUBA Energies (Sète)
– OPC : Groupement ALBOUY/BOULOC/LAPLACE (Juvignac)
– Contrôle Technique : SOCOTEC (Montpellier)
– CSPS : APAVE SUD EUROPE (Montpellier)
– AMO Audiovisuel : LM INGENIERIE (Clapiers)

Les prestataires :

– OPC : Groupement ALBOUY/BOULOC/LAPLACE (Juvignac)
– Contrôle Technique : SOCOTEC (Montpellier)
– CSPS : APAVE SUD EUROPE (Montpellier)
– AMO Audiovisuel : LM INGENIERIE (Clapiers)

Les entreprises intervenantes :

– Fondations – structure – gros oeuvre – charpente : EIFFAGE CONSTRUCTION LR (Montpellier)
– Parement de façade – maille inox : PARACIER (Cournonsec)
– Façade vitrée – mur rideau vea – verrerie : BELLAPART (Montpellier)
– Menuiseries extérieures : REALCO (Toulouse)
– Etanchéité : ASTEN (Castelnau le Lez)
– Serrurerie / Métallerie : MAGIK METAL (Montpellier)
– Cloisons / doublage : SODAC (Saint-Georges-d’Orques)
– Faux plafonds : NC

– Menuiseries intérieures / sièges amphithéâtre : BLACHERE (Bagard)
– Revêtements sols souples – sols durs – faïences : GARCIA & FILS (Montpellier)
– Revêtements Hall et Atrium : SOLS LR (Saint-Jean-de-Védas)
– Peinture – Nettoyage : LANGUEDOC CHANTIERS (Bessan)
– Plomberie – CVC : SERCLIM (Montpellier)
– Courants Forts/faibles – équipements amphithéâtre : COFELY INEO (Lattes)
– Ascenseurs : NC
– Terrassements généraux – VRD : EIFFAGE TP / SPIE (Saint-Jean-de-Védas)
– Espaces Verts : SARIVIERE (Lattes)

(Source conseil Régional Languedoc-Roussillon)

A lire aussi sur ce site


higher-roch-vue-aerienne-golem-image

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.