Nouvelle ZAC Passide de Gignac : un lycée pour le Cœur d’Hérault

Par |

L’académie de Montpellier et la Région ont choisi Gignac et la ZAC Passide en projet comme lieu d’implantation du futur lycée du Coeur d’Hérault. Celui-ci doit ouvrir ses portes en 2020. Une passerelle piétonne enjambera l’A750 pour relier la ZAC Passide à la ZAC La Croix, au centre commercial Cosmo et au pôle multimodal. Plusieurs équipements scolaires et publics sont prévus, dont l’extension des services techniques de l’intercommunalité.

Avec une population totale de plus de 36 000 habitants, la vallée de l’Hérault bénéficie d’une situation particulièrement stratégique au coeur du nouveau « delta autoroutier » formé par l’A75 et l’A750 à proximité de la métropole de Montpellier. La population comprend une part importante de jeunes de moins de 17 ans et de personnes entre 25 et 54 ans, du fait de la forte progression des ménages avec enfants sur la communauté de communes de la Vallée de l’Hérault (+ 107 % entre 1999 et 2009, source Insee 2009).

Un lycée pour 1 200 élèves, un gymnase, un théâtre de verdure…

Fin 2015, la Région Occitanie et l’académie de Montpellier ont retenu la commune de Gignac pour l’implantation d’un nouveau lycée afin de desservir le Coeur d’Hérault et de répondre aux besoins grandissants liés à la forte dynamique démographique. Gignac et Saint-André-de-Sangonis disposent déjà de deux collèges sur leur territoire, ce qui est un atout supplémentaire. L’investissement pour le lycée est évalué à environ 45 millions d’euros, et son ouverture est prévue pour 2020. La surface utile du projet représentera environ 11 800 m² et la surface de plancher 16 000 m². Les bâtiments seront à énergie positive. Les besoins en foncier sont estimés à quelque 5 hectares, comprenant les bâtiments (salles de cours, internat, restauration…) et les espaces extérieurs (parking, stade…).

Le projet de lycée retenu par la Région représente :
• 1 150 à 1 200 élèves,
• 33 à 34 classes avec des filières générales et techniques, dont 9 classes de seconde, première et terminale, 2 bacs technologiques, 1 bac professionnel et 1 BTS,
• 80 places d’internat,
• un service restauration de 950 repas par jour environ,
• des logements de fonction,
• un plateau sportif avec une piste d’athlétisme de 250 mètres et un terrain de handball.
A cela s’ajoutent, en dehors de l’emprise des 5 hectares, un gymnase de 2 500 m² environ et une aire de stationnement d’une vingtaine de bus sur quelque 5 000 m². Des parkings mutualisés seront créés le long de l’A750 pour répondre à la contrainte de l’amendement Dupont portant sur une bande d’inconstructibilité.

La future ZAC Passide, qui va accueillir le lycée, se situe de l’autre côté de l’A750, face à la ZAC La Croix, implantée à l’entrée de ville de Gignac. Cette dernière, en fin d’aménagement et de commercialisation, comprend un projet d’extension et de requalification de la zone commerciale, un projet de pôle multimodal avec le transfert de l’actuelle gare routière, ainsi qu’une tranche d’habitat d’environ 200 logements (voir le plan).

Pour assurer la continuité entre Cosmo et la ZAC Passide, une passerelle piétonne
enjambant l’A750 permettra une circulation par voie douce de la future gare routière et du centre-ville de Gignac vers le lycée, et réciproquement.

La Communauté de communes de la Vallée de l’Hérault (CCVH) a délibéré le 21 novembre 2016 sur la définition, à Gignac, d’un périmètre de ZAC d’une superficie de 14,8 hectares sur le secteur Passide, et a défini les modalités de concertation.

Le périmètre intègre pour partie l’ancienne ZAD prévue pour la création d’un écoparc par le Conseil départemental, ce projet ayant été relocalisé sur la commune de Saint-André-de-Sangonis par l’extension du parc d’activités existant.

Extension des services techniques de la CCVH

La Communauté de communes a également suspendu la réalisation d’une halle d’exposition prévue à l’origine dans le projet de l’écoparc aujourd’hui relocalisé à Saint-Andréde- Sangonis. Puis elle a inscrit dans son plan pluriannuel d’investissement la création, à proximité du futur lycée, sur la ZAC Passide, d’un parvis d’exposition et d’un théâtre de verdure répondant aux mêmes objectifs qu’une halle d’exposition, à savoir accueillir des animations économiques et des manifestations sportives et culturelles.

La Communauté de communes programme également une extension des services techniques de la CCVH sur la ZAC Passide pour répondre aux besoins de ces services ; les surfaces nécessaires sont estimées à 5 000 m² pour la réalisation de locaux techniques et administratifs.

Le projet d’ensemble intègre également un volet environnemental avec le développement d’une démarche urbaine, paysagère et environnementale respectant les caractéristiques territoriales de la Vallée de l’Hérault, dont l’aménagement d’espaces paysagers accessibles ou non au public au niveau des zones inconstructibles.

Articles connexes

• Gignac, des aménagements d’importance en émergence

• Jean-François SOTO : « Gignac retrouve sa place »

• ZAC La Croix de Gignac / Cosmo en voie d’achèvement

• Projet de territoire : La Vallée de l’Hérault voit son avenir en 3D

• Le Coeur d’Hérault reconnu « Territoire à Energie positive pour la Croissance verte »

• Le Sonambule, moteur culturel dans la Vallée de l’Hérault. Interview de Mathieu Siorat

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.