Plan Littoral 21 : 550 dossiers soutenus par la Région Occitanie, l’Etat et la Banque des Territoires

Par |

Le comité de pilotage Littoral 21 vient de faire le bilan des actions menées en commun depuis son lancement en 2017, et a dressé les perspectives d’actions pour la période 2020-2021. Depuis son lancement, plus de 550 projets ont été soutenus et le Plan Littoral 21 atteint d’ores et déjà son objectif du milliard d’euros d’investissement avec un an d’avance sur le calendrier initial. En 2020, 50 dossiers ont été soutenus pour un montant de 85 M€.

Lancé en mai 2019, l’appel à projets Avenir Littoralvise à soutenir le développement de solutions innovantes par et pour les acteurs du littoral, afin d’accompagner l’émergence de nouvelles filières économiques maritimes en Occitanie dans le numérique, les filières halio-alimentaires, l’innovation de rupture et l’appui aux petites et moyennes entreprises. Huit projets ont été sélectionnés l’an dernier, pour un budget total de 1,5 million d’euros. L’appel à projets a été renouvelé en 2020 avec une enveloppe de 2 millions d’euros.

Le projet Littoral +, labellisé Territoire d’Innovation en septembre dernier par le Premier ministre, vient également renforcer le volet innovation du Plan Littoral 21. Il a pour objectif de développer de nouveaux modèles répondant concrètement aux enjeux des transitions énergétique et écologique, numérique, démographique et sociale. Parmi les 6 actions de Littoral +, deux actions territoriales sont notamment déployées au service de la transformation du littoral et d’une meilleure gestion des ressources naturelles : Irrialt’eau 2.0 portée par l’agglomération du Grand-Narbonne, destinée au pilotage numérique de l’irrigation pour un apport d’eau optimal aux plantes ; et Lab’ Territorial de Thau portée par le Syndicat Mixte du Bassin de Thau, qui développe des solutions sur l’aménagement du territoire et l’urbanisation face aux risques naturels, la gestion de l’érosion et de la submersion marine, la gestion de la ressource en eau.



Le projet de développement d’une filière d’éolien en mer flottant au large du port de Port-La Nouvelle représente un investissement de plus de 1 milliard d’euros. Il s’agit de construire et exploiter, à l’horizon 2022, 2 fermes pilotes de 3 éoliennes en mer (projet EFGL et Eolmed), installées au large des communes de Gruissan et Leucate-Barcarès. La Région et ses partenaires locaux (Grand Narbonne, Département de l’Aude) investissent à hauteur de 234 millions d’euros dans les infrastructures portuaires qui permettront la construction et la mise à l’eau des éoliennes. Les éoliennes bénéficient, quant à elles, d’un financement de l’Etat au titre du Programme d’investissements d’avenir (car elles ont été sélectionnées dans l’appel à projets pour des fermes pilotes d’éoliennes flottantes lancé en août 2015 par l’Ademe) et d’un soutien de la Banque des Territoires de 4,5 millions d’euros en tant qu’investisseur en fonds propres dans le projet EFGL (éoliennes flottantes du Golfe du Lion), en partenariat avec ENGIE et EDP Renewables.

Les priorités 2021

Deux grandes thématiques constituent les priorités à venir d’ici à 2021 :
– la rénovation des stations du littoral pour augmenter leur attractivité et améliorer la performance énergétique de leurs bâtiments. L’objectif est de transformer l’offre actuelle d’hébergement sur le littoral pour concilier le développement d’une double activité touristique et résidentielle. Les trois partenaires mobilisent une enveloppe de 1,3 million d’euros dédiée au financement d’études stratégiques et d’un appel à projets qui visera à faire émerger des solutions innovantes sur le littoral via 4 projets démonstrateurs ;



– la gestion du trait de côte pour anticiper l’aménagement durable du littoral face à l’érosion. Une concertation sera lancée auprès des collectivités locales afin de définir, pour chaque territoire, une stratégie de gestion locale du trait de côte dotée d’un plan d’actions à court, moyen et long termes. La définition de ces stratégies d’ici 2021 permettra de constituer un plan d’actions régional qui s’appuiera sur des outils nouveaux et existants comme le Plan de gestion des sédiments d’Occitanie (qui permet de connaître les besoins et disponibilités en sable) et l’Observatoire régional du trait de côte et de l’aménagement du littoral. La Région et l’Etat financeront ces opérations à hauteur de 500 000 euros.

Parmi les projets soutenus dans l’Hérault par le Plan Littoral 21

La rénovation de l’espace aquatique du Grand Bleu à La Grande-Motte : ce projet a été financé par la Région à hauteur de plus de 470 000 € et par l’Etat pour 426 000 € dans le cadre du Plan Littoral 21. L’ensemble des travaux a été achevé en juillet 2018.



La mise en place de la Réserve marine du Roc de Brescou à Agde : la création de cette zone de protection forte, sous forme de cantonnement de pêche d’une superficie de 310 hectares, en fait la plus grande réserve marine de l’Occitanie. Une application numérique va être développée pour expérimenter un balisage « virtuel ». Cette innovation, constituant une première en France, devrait être testée cet été. La version finale est attendue pour l’automne 2020. Ce projet a bénéficié d’un financement de la Région de 127 000 € au titre du Plan Littoral 21, pour un projet d’un montant total de 492 500 €.

L’aménagement de la voie verte sur le secteur de La Peyrade (Frontignan) à Balaruc-les-Bains : ce projet mené dans le cadre de la requalification de la RD2 par Sète Agglopole Méditerranée, permettra de relier le Pôle d’échanges multimodal de Sète jusqu’à Balaruc-le-Vieux. Une première tranche de travaux a concerné le secteur de La Peyrade à Balaruc-les-Bains, pour un montant total de 1,9 million d’euros. Les prochaines étapes des travaux sont prévues pour 2021. La Région a accompagné ce projet à hauteur de 386 180 € dans le cadre du Plan Littoral 21.

(DC)



 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité