Installation officielle du comité régional Occitanie de la biodiversité

Par |

Copiloté par l’État et la Région, ce comité constitue le lieu privilégié d'information et d'échange sur tous les sujets relatifs à la préservation de la biodiversité au sein de la région.

Les 145 membres du CRB (Comité Régional de la Biodiversité) sont désignés pour cinq ans. Ils sont répartis en cinq collèges. Ces collèges représentent respectivement les collectivités territoriales, l’État et ses établissements publics, les organismes socio-professionnels et usagers de la nature, les associations et les scientifiques. Les membres sont désignés conjointement par les deux présidents pour une durée de cinq ans. Avec un objectif de parité hommes/femmes (au minimum 40 % de femmes et/ou d’hommes). Les fonctions sont exercées à titre gratuit.

L’État en région et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée partagent ainsi l’objectif et la volonté d’agir pour concilier au mieux le développement de la région et la préservation de l’environnement. Cette ambition de développement durable et d’équilibre territorial sera nourrie des travaux du comité régional de la biodiversité, indiquent-ils.

Un schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires Occitanie 2040

Le CRB devra contribuer à définir la stratégie régionale pour la biodiversité. Il examinera son intégration dans le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires Occitanie 2040. Des chantiers structurants sont déjà en cours,. Ils sont liés à la mise en œuvre de la séquence « Eviter – Réduire – Compenser ». Cette séquence vise à faciliter le développement économique en préservant la Biodiversité. Mais encore à la construction de la future Agence Régionale de la Biodiversité, outil de coopération et de financement pour la prise en compte de la biodiversité dans les projets de territoires. La Région, chef de file, a également décidé de construire une Stratégie Régionale de la Biodiversité. Ce document cadrera l’action publique qui sera notamment alimentée par ces premiers chantiers.

Le comité régional sera consulté sur les orientations du contrat de plan Etat-Région ainsi que sur les orientations stratégiques de la future agence régionale de la biodiversité. Son avis pourra être recueilli sur les projets de documents de planification relatifs aux continuités écologiques préalablement à l’enquête publique. Il doit également veiller, en lien avec les comités de massifs, à la cohérence de ces documents avec les enjeux inscrits dans les schémas interrégionaux d’aménagement et de développement de massifs.

HJEWDesk / Daniel Croci

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.