Saurel2020 : 24 mesures pour l’économie, l’emploi et le pouvoir d’achat

Par |

Municipales 2020. A l'occasion d'une conférence de presse, la liste "Montpellier La Citoyenne", conduite par le maire sortant Philippe Saurel, a présenté le 17 juin le volet de son programme concernant l'économie et l'emploi. Côté investissement, 1,3 milliard d’euros seraient injectés dans l’économie locale entre 2020 et 2022, en cas de réélection. 

Le candidat à sa propre succession a rappelé que trois phases d’actions de soutien à l’économie et de défense de l’emploi ont déjà été mises en place par la municipalité pour un montant total de près de 70 millions d’euros. « Consciente de la dureté et la durée de cette crise économique, notre équipe Montpellier la Citoyenne prévoit une série de propositions pour soutenir les entreprises locales, prioriser les emplois locaux et garantir le pouvoir d’achat des Montpelliérain(e)s » a indiqué le maire sortant.

Les principales mesures économiques du programme

• Baisse de la fiscalité sur l’ensemble du mandat

« Grâce à une gestion exemplaire des finances de la Ville et de la Métropole, nous apporterons une réponse forte, adaptée et sérieuse à cette crise économique sans augmenter la fiscalité pour les six prochaines années » précise en préambule, l’équipe de Montpellier La Citoyenne, qui veut capitaliser sur les atouts et domaines d’expertise « incontestables » de la Métropole : « la santé et la health tech, l’agroécologie et l’alimentation durable, les métiers du numérique, du tourisme, de la culture et de la recherche universitaire. Ces domaines sont aujourd’hui plus encore les piliers de notre territoire, notre force pour nous adapter aux enjeux économiques de demain » a indiqué Philippe Saurel. Le candidat tête de liste parle même de baisse de la fiscalité sur l’ensemble du mandat. La liste DVG veut poursuivre ses efforts, « salués l’hiver dernier par l’Institut Montaigne qui, parmi les 6 points retenus dans son rapport, a retenu la baisse de 20 % des dépenses totales, une diminution de l’endettement (qui est passé de 896 € par habitant par an fin 2013 à 647 € par habitant par an fin 2018), des actions en hausse dans les domaines de l’enfance, de la jeunesse, de l’aménagement et de l’environnement et ce, sans faire évoluer la fiscalité depuis 2014 ».

• Garantir plus de pouvoir d’achat aux Montpelliérains

En luttant contre les inégalités, par l’accès de tous aux biens de première nécessité : le logement, l’eau, les transports, l’énergie, l’alimentation. Seraient mis en place, en cas de réélection : une aide de 100 euros par enfant de moins de 18 ans octroyée aux familles les plus modestes, mesure qui serait prise « à l’occasion du premier conseil municipal post-élection, soit début juillet 2020 ». Des tarifs avantageux dans les transports en commun : « si le prix du ticket de tramway à 1 € (pour les 10 voyages) a baissé de 20 % le prix des abonnements jeunes, aujourd’hui, nous souhaitons aller plus loin, puisque nous choisissons de garantir la gratuité des transports en commun aux enfants de moins de 12 ans, y compris pour les sorties scolaires. Du côté des seniors, l’accès aux transports en commun sera gratuit pour les plus de 65 ans, tous les jours, dans la tranche horaire 10h-16h » a indiqué l’équipe de Montpellier La Citoyenne. La création de chèques ressources pour l’eau et l’énergie est une autre promesse de campagne : « ils permettront aux ménages ayant les plus faibles revenus de bénéficier d’un allègement de leurs factures d’eau et d’énergie (…) Les mesures dédiées à l’isolation thermique des logements seront renforcées ». La liste opterait pour l’instauration d’un Pass Junior (moins de 18 ans) « pour encourager chaque enfant du territoire à découvrir ou redécouvrir une exposition, à créer des liens sociaux lors d’activités sportives » et d’un Pass culture famille. La tarification des cantines scolaires passerait à 1 € « pour les ménages aux plus faibles revenus (alors que 70 % des familles payent moins de 2 € le menu de leur enfant dans les restaurants scolaires) ».

• Prioriser les emplois locaux : 1,3 milliard d’euros seraient injectés dans l’économie locale

« Grâce à la commande publique et au plan d’investissement que nous avons d’ores et déjà mis en place à l’échelle de la Ville et de la Métropole, 1,3 milliard d’euros seront injectés dans l’économie locale entre 2020 et 2022 » a indiqué la liste Montpellier La Citoyenne. Plusieurs chantiers sont annoncés : « les tramways via la construction de 2 nouvelles lignes et l’extension de la ligne 1 ; le Schéma Directeur des Mobilités Actives (80 millions investis sur dix ans pour développer les pistes cyclables à Montpellier et encourager la pratique du vélo ; la construction de nouveaux équipements sportifs ; la création de 3 groupes scolaires et du Pôle éducatif de La Mosson ; la mise en œuvre du programme d’entretien et de rénovation du patrimoine ». Un programme de construction, d’entretien et de rénovation du patrimoine et des équipements municipaux serait mis en œuvre : « 6 groupes scolaires et 4 crèches créés, des écoles rénovées, de nouveaux parcs municipaux, l’isolation thermique des bâtiments, une Maison de Quartier sera aménagée dans l’Ecusson, les lignes 5 et 6 de tramways seront construites, le prolongement de la ligne 1 de tramway achevé et un parking relais créé à Grammont… ». La liste a rappelé : « un Fonds d’urgence climatique visant à financer la transition écologique (…) a été voté à l’unanimité en conseil municipal en juillet 2019 et doté de 15 à 20 millions d’euros dès 2020″. Ce fonds porte 2 ambitions : « la production d’énergie renouvelable par l’investissement massif dans le photovoltaïque, et la rénovation des logements en situation de précarité, avec pour volonté de créer des emplois locaux non-délocalisables en s’appuyant sur les nombreuses entreprises actives à Montpellier« . La liste veut également créer un laboratoire de l’entreprenariat social afin de soutenir les activités économiques viables qui répondront aux besoins sociaux et environnementaux (accès aux soins, aux énergies, au logement…). Elle veut aussi mettre en place la feuille de route « Montpellier, Industrie positive » au travers du conseil métropolitain de l’industrie créé en 2019 afin de renforcer la politique industrielle de la Métropole pour la période 2020-2040 et créer des emplois nouveaux. Développer la filière agricole et agroalimentaire durable locale et responsable : une régie publique agricole serait créée afin de faciliter l’installation des agriculteurs municipaux pour atteindre l’objectif d’une alimentation 100 % bio dans les cantines d’ici à 2026 et approvisionner ses cantines, ses crèches, ses écoles et éventuellement ses EHPAD jusqu’au CHU. Des agriculteurs seraient recrutés par la Ville, accompagnés d’ouvriers agricoles.

• Soutenir et développer l’économie de proximité

La liste souhaite relancer la consommation en reconduisant les mesures de soutien aux commerçants et artisans mises en œuvre face à la crise du Covid-19 ; en stoppant les projets d’extension et de construction des surfaces commerciales périphériques tels que Ode à la mer pour soutenir le commerce de proximité ; en structurant les filières économiques de niche : installation de la French Tech à Cambacérès au cœur d’un quartier nouveau dédié aux économies numériques où se mêleront étudiants des arts numériques et start-up ; réhabilitation du stade de la Mosson en un parc où serait installé un hôtel d’entreprises ; création d’un pôle autour de la médecine du futur avec la mise en place d’une méthodologie de travail par l’implication des entreprises internationales déjà présentes sur le sol montpelliérain ; création d’une agence de développement économique pour accompagner les entreprises et les porteurs de projets, aider leur développement à l’internationalisation ou à l’export, soutenir l’innovation et enfin encourager leur rayonnement à l’international grâce aux coopérations et aux jumelages de villes et de métropoles à travers le monde déjà entreprise depuis six ans.

• Transition écologique

Montpellier la Citoyenne se propose de créer une Assemblée citoyenne pour le climat, la justice sociale et la démocratie et renforcer les conseils participatifs ; de mettre en œuvre les 32 mesures du Pacte de la transition portées par 60 organisations et associations au niveau national ; de présenter dans les six mois un plan d’urgence de réduction des émissions de gaz à effet de serre, dans la continuité du Plan Climat élaboré par la Métropole ; de veiller à défendre les intérêts des plus vulnérables et d’accompagner les citoyens et les entreprises dans la transition écologique ; de publier des comptes rendus réguliers sur l’avancée de la Ville et de la Métropole dans la mise en œuvre des mesures.


• Liste Montpellier la Citoyenne conduite par Philippe Saurel : consultez le programme, ses engagements pour Montpellier et suivez son actualité sur www.philippesaurel2020.fr.


Les programmes des autres candidats à Montpellier

Pour être exhaustifs concernant ces élections municipales montpelliéraines, nous vous invitons à suivre l’actualité et les programmes des autres listes en lice (classées par ordre alphabétique).

• Liste Cœur, Ecologie, Démocratie conduite par Mohed Altrad : lesinformations, son programme et sa profession de foi sont à découvrir sur https://mohedaltrad2020.fr/

• Liste Montpellier unie conduite par Michaël Delafosse : toutes les infos, ses projets et son programme sont répertoriés sur www.delafosse-2020.fr/

 

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité