Un appel à projets « transformation et développement des structures d’insertion par l’activité économique »

Par |
association-formation-benevoles-montpellier

Dans le cadre du dispositif de 300 millions d’euros annoncé le mois dernier pour soutenir et développer les entreprises sociales inclusives, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion lance ce 15 septembre un appel à projets destiné à accompagner la transformation et le développement du secteur.

Toutes les structures concernées par cet appel à projets exceptionnel sont invitées à déposer leur candidature d’ici le lundi 2 novembre 2020, auprès de leur interlocuteur à la DIRECCTE.

Cet appel à projets est destiné à financer à la fois des projets d’investissement ou de développement de structures existantes ou des créations de structures nouvelles, et des démarches de professionnalisation de certaines structures. Il s’inscrit dans la volonté du gouvernement de poursuivre la trajectoire de croissance fixée par le Pacte d’ambition pour l’IAE (Insertion par l’activité économique) et d’assurer une relance inclusive.



Après le premier axe du dispositif de soutien (destiné à permettre aux structures de résister à la crise), ce deuxième axe devrait permettre au secteur de sortir encore plus fort de la crise. L’objectif du gouvernement est de poursuivre le développement du secteur de l’IAE et d’accompagner sa transformation, par sa consolidation et par la création d’activités nouvelles.

Les projets devront notamment permettre le maintien ou la création d’emplois pour les personnes en insertion. Leur qualité sera appréciée en fonction de leur viabilité économique et de l’accompagnement socioprofessionnel des personnes en insertion. Les projets retenus feront l’objet d’un suivi précis tout au long de leur mise en œuvre (12 mois, pouvant aller jusqu’à 18 mois). Le financement, par le biais du Fonds de Développement de l’Inclusion (FDI), s’élévera à 55 % du coût des projets (jusqu’à 75 % à certaines conditions).

Cet appel à projets est lancé conjointement par Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ; et Brigitte Klinkert, ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, chargée de l’Insertion.



 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité