Montpellier : un nouveau projet d’aménagement urbain dans le quartier des Cévennes

Par |
jannin-saurel
Stéphanie Jannin, adjointe à l'Urbanisme, et Philippe Saurel, maire de Montpellier.

Une première réunion publique vient de se tenir pour présenter les intentions de la Ville de Montpellier en matière de réaménagement du site centré sur l’ancienne gendarmerie de l’avenue de Lodève. Le futur ensemble, ouvert sur les autres quartiers et doté d’espaces verts, devrait réunir un important pôle de soins ainsi que des commerces, services, bureaux et logements.

« Nous avons l’intention de créer un quartier vivant, équilibré entre les logements, les activités et les commerces, ouvert sur la ville et doté d’espaces verts », a lancé Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, lors de la première réunion publique consacrée, le 28 février dernier, au site centré sur l’ancienne gendarmerie de l’avenue de Lodève, soit trois hectares acquis par la Ville en décembre 2016 pour un euro symbolique en échange de l’engagement de réaliser des logements sociaux.
Actuellement occupé par un ensemble de bâtiments obsolètes construits en 1973 et 1974, ce site délimité par l’avenue de Lodève, l’avenue Masséna et la rue de la Taillade bénéficie d’une bonne desserte en transports en commun – avec en particulier la ligne trois du tramway – et de la proximité d’importants équipements (clinique Beausoleil, lycée international Jules-Guesde, centre commercial Géant Casino) ainsi que du château de la Piscine, l’une des folies montpelliéraines du XVIIIe siècle.

Parmi les réalisations prévues figure le développement du pôle de soins mutualiste autour de la clinique Beausoleil. Le projet prévoit, sur une partie du terrain de l’ancienne gendarmerie, la construction d’un centre de consultations externes, de laboratoires et d’un Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). L’ensemble générera 250 emplois.

260 logements au programme

Des commerces et services de proximité verront le jour au rez-de-chaussée des immeubles proches de la station de tramway Jules-Guesde, et des surfaces seront réservées pour la création de bureaux. Le projet prévoit également la réalisation de 260 logements : il y aura 50 % de logements privés, 30 % de logements sociaux et 20 % de logements abordables. « Dans un souci d’équilibre, nous passons des accords avec les promoteurs pour que dans chaque catégorie de logements soient construits de grands appartements destinés à accueillir les familles », précise Philippe Saurel. L’attention donnée aux espaces verts se traduira notamment par le renforcement de la dominante végétale le long de l’avenue de Lodève, sous forme de bosquets d’arbres, et par l’aménagement d’une coulée verte publique au cœur du quartier, reliant l’avenue Masséna à la rue de la Taillade. Au sein du quartier, la municipalité entend favoriser les modes de transport doux (voies piétonnes, cycles). La réalisation de l’opération d’aménagement du site est confiée à la Société d’aménagement de Montpellier Méditerranée Métropole (SA3M). En 2017, les études préalables seront réalisées ; le bâti existant sera démoli au second semestre. Parallèlement seront engagées la procédure de Zone d’aménagement concerté (ZAC) avec concertation du public et la consultation destinée à désigner l’architecte-urbaniste chargé de l’élaboration du projet.

Yves TOPOL

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité